Ateliers

La transmission, une des missions de la Nouvelle Fabrique

Engagée dans un processus de transmission de ses savoirs, La Nouvelle Fabrique a à cœur de développer la pratique du théâtre au sein des établissements scolaires. Les heures prévues pour mener le travail engagé sont variables et dépendent de la volonté des professeurs responsables et de leurs modes de financement.

Avant toute approche textuelle, nous mettons en avant l’importance de constituer un groupe, faire des exercices de training, avoir une approche différente du plateau, non liée à l’objectif d’une mise en scène. Sachant que de leur côté les élèves souhaitent arriver très vite à un résultat sans pour autant se rendre compte de la nécessité d’un travail préalable de leur part, mais aussi avec une grande impatience et une naïveté sur ce qu’est réellement l’art dramatique en général et le travail de comédien en particulier. L’objectif est donc de développer une approche plus complète de l’art dramatique : découverte du plateau, travail du corps, de la voix, développement de l’imaginaire, échauffements, exercices collectifs, travail d’improvisation physique et verbale, création d’images, le lien avec son/ses partenaires, travail de lecture, découverte de la dramaturgie, et enfin travail de mise en scène proprement dit.

La réalisation d’un spectacle/présentation de travail en fin d’atelier reste toujours un moment important pour les élèves car c’est le moment où leur attention et leur invention sont au maximum. C’est une manière de trouver le point d’arrivée à tous les exercices fait le long du travail, de faire le lien entre les exercices du début et la représentation elle-même. C’est aussi un objectif à avoir en tête assez tôt, qui motive et qui stimule tout au long du parcours, et qui permet de se dépasser et de se surprendre pendant la représentation.

Un suivi régulier des classes, lié également aux spectacles proposés aux élèves dans le cadre de sorties programmées, permet une découverte plus approfondie, à la fois de l’histoire du théâtre, mais aussi des différents répertoires et disciplines scéniques.

Les intervenants de la nouvelle fabrique abordent les travaux de transmission sous deux points de vue : celui de l’acteur et celui du metteur en scène

En tant qu’acteurs, ils cherchent à accompagner les « apprentis-comédiens » dans le développement de leurs outils : corps, voix, regard, imaginaire, respiration, rapport à l’autre, confiance, lâcher-prise, concentration, réactivité, créativité… Transmettre en tant qu’acteurs à d’autres acteurs.

En tant que metteurs en scène, ils cherchent à faire comprendre que l’art dramatique est avant tout un art du collectif, qu’il est un art qui se partage, entre artistes sur le plateau, mais aussi entre le plateau et la salle ; enfin que c’est une discipline qui permet de développer et de défendre son point de vue sur le monde, passé, présent ou à venir. Chaque texte choisi, chaque objet du répertoire pose une question bien précise à laquelle il convient de répondre. En choisissant un texte, en montant sur un plateau, on choisit de dire quelque chose de précis à celui qui regarde. On aborde alors un moment de partage ou de confrontation.

Les établissements partenaires

  • INSA – Lyon
  • Lycée St Exupéry, Croix-Rousse, Lyon
  • Lycée Professionnel André Cuzin, Caluire
  • Lycée Notre Dame de Bellegarde, Neuville-sur-Sâone